Budget: la reddition des comptes reportée !

In Economie
Henry Yav Mulang
Yav Mulang, le Ministre des Finances a, une nouvelle fois, montré sa disponibilité à servir la RDC en allant, ce mercredi 2 novembre 2016, à l’Assemblée Nationale, pour présenter le projet de loi de reddition des comptes du dernier exercice budgétaire. L’examen et l’adoption de cette loi est une étape importante dans le processus qui vise à doter l’Etat congolais d’un Budget qui donnerait au Gouvernement de la République, les moyens de sa politique. Seulement voilà, depuis la signature de l’Accord politique du 18 octobre 2016 dont l’une des principales décisions est la mise sur pied d’un Gouvernement d’Union nationale qui sera dirigé par une personnalité de l’Opposition, les Députés nationaux ne sont plus d’humeur et ne trouvent plus l’opportunité de statuer sur un tel projet présenté par l’actuel Gouvernement qui, en principe, expédie les affaires courantes. Dans leur logique, les Députés ont signifié aux membres du Gouvernement qu’ils ne peuvent plus poser des actes de disposition qui engagent le Gouvernement d’Union nationale à venir. Que les Députés, réunis en plénière, décident en toute souveraineté de reporter à plus tard l’examen de la loi de reddition des comptes, ne constitue en rien un désaveu à l’endroit du Ministre des Finances. Henri Yav Mulang, de notoriété publique, est un bosseur qui n’a pas démérité dans l’exercice de ses fonctions. En ajournant l’examen du projet de loi portant sur la reddition des comptes, les Députés nationaux ne l’ont pas visé personnellement. Ce qui revient à dire que si le Président de la République lui renouvelle sa confiance, Yav Mulang pourrait, à nouveau, se retrouver à l’Assemblée nationale et défendre le même document. Sinon, ce serait quelqu’un d’autre. Dans tous les cas, il est difficile de se passer de l’Assemblée nationale qui est l’autorité budgétaire. D’ailleurs, le Gouvernement de la République en est l’émanation. Faudrait-il, pour autant, blâmer les membres du Gouvernement qui voudraient, au nom de la continuité des services publics de l’Etat, faire avancer certains dossiers qu’ils jugent importants ? Pas du tout. L’Assemblée nationale, non plus, n’est pas, elle-même, à blâmer, lorsqu’elle estime que l’actuel Gouvernement est en train d’expédier les affaires courantes. Il y a peu, le Ministre de la Fonction Publique n’a pas eu beaucoup de chance à l’Assemblée nationale lorsqu’il était allé présenter deux projets de loi. Avant-hier, c’est le Ministre en charge de la Nouvelle Citoyenneté qui a retiré un projet de loi sur la création d’un médiateur de la République. Quoi qu’il en soit, les choses vont très bientôt rentrer dans l’ordre. Qui sait si la semaine prochaine, le Gouvernement d’Union nationale n’aura-t-il pas déjà vu le jour ?
La prosperité

You may also read!

Patrick TETE

NYOTA Pictures : Patrick TETE dévoile son secret en photographie.

NYOTA Pictures : Patrick TETE dévoile son secret en photographie.  La RDC regorge de potentiel énorme en matière d’expertise

Read More...

53 organisations pour l’intégration des femmes au CNSA

Les femmes de la République démocratique du Congo, d'Afrique et du monde entier, à travers 53 organisations féminines, saluent

Read More...
Bruno MAVUNGU, Président UDRC

Bruno MAVUNGU : Un message de vœux qui brise le silence avec son ancienne famille politique UDPS…

Bruno MAVUNGU : Un message de vœux qui brise le silence avec son ancienne famille politique UDPS et parle d’Etienne

Read More...

Leave a reply:

Mobile Sliding Menu